Université Ventoux #

#

#

#
QUI SOMMES-NOUS ?
 

LE PROJET

Le Naturoptère est un centre culturel et pédagogique scientifique, dédié aux insectes, aux plantes et à leur environnement.

 

Un contexte propice

De 1879 à 1915, le naturaliste Jean-Henri Fabre a habité le village, dans une propriété qu'il a baptisée l'Harmas ("terre en friche", en provençal). Cette propriété est gérée par le Muséum national d'Histoire naturelle, depuis 1922.

 

Construire le Naturoptère, complémentaire de l'Harmas, représentait donc une bonne opportunité de faire (re)vivre le travail de Jean-Henri Fabre, qui souhaitait davantage un « laboratoire » vivant, dans lequel on pourrait étudier l’environnement par l’observation.

 

Éclosion du Naturoptère

En 2004, la municipalité en place a repris la maîtrise d’ouvrage du "centre culturel et éducatif Jean-Henri Fabre". Les principaux financeurs du projet sont la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Conseil général de Vaucluse et la commune de Sérignan-du-Comtat.

Depuis la genèse du projet, l’ensemble des acteurs se sont attachés à lui donner une qualité optimale : la commune étant inscrite dans une démarche d’Agenda 21, elle a choisi les architectes Yves Perret (Saint-Étienne) et Dominique Farhi (Arch’Eco, La-Roche-sur-le-Buis) pour concevoir le bâtiment. A l’issue d’un concours, ils ont été choisis pour leurs idées audacieuses, qui faisaient de cette structure un lieu en harmonie avec son contexte, et qui prenaient en compte sa destination pédagogique finale. L’aspect écologique du bâtiment (utilisation des matériaux et leur mise en œuvre, utilisation des cycles de la lumière et de l’eau, forme,…) entre dans une démarche de construction respectueuse de l'environnement.

C’est finalement au dernier trimestre de l’année 2007 que les travaux de construction du bâtiment ont débuté. Fin octobre 2009 voyait les dernières étapes du chantier.

 
 

L’établissement a été baptisé en mars 2009 : il est devenu le Naturoptère, puisqu'il traite de la Nature en général. Avec les progrès technologiques et ceux de la Connaissance qui se sont produits depuis l’époque de Jean-Henri Fabre, il a pour ambition de contribuer, à son échelle, à l’essor de la culture naturaliste, de façon pédagogique, scientifique, mais aussi ludique et poétique. Il a finalement ouvert le 13 décembre 2010, à tous les publics, avec une nouvelle programmation et des activités en renouvellement constant : le projet avait enfin décollé !

 

L’établissement s’est donné pour objectifs :
- de rester vivant et dynamique,
- de s'inscrire dans la rigueur scientifique,
- de s'engager le plus raisonnablement possible vers des actions plus éthiques et plus respectueuses de l'environnement (à travers la constitution des collections, les articles proposés à la vente dans la boutique, les partenariats culturels et financiers)

  Statue de la mante religieuse (par Jean-Pierre Maurice) sur le rond-point, à l'entrée ouest du village
  Présentation temporaire, installée en 2010
  Dessin de l'architecte Yves Perret
  Vue panoramique de l'entrée du Naturoptère
  Façade sud du bâtiment
  La pergola, au niveau de la toiture végétalisée
 
 



Partager
#